Modélisme Naval Le RADOUB du PONANT

Toute la communauté du Radoub du Ponant
vous souhaite la bienvenue.
En fermant cette fenêtre contextuelle vous ne pourrez
consulter qu'une partie des rubriques de notre site.
La visualisation de la totalité de son contenu n'est accessible
qu'après inscription, validation de votre compte ET présentation.
Merci pour votre compréhension.

Modélisme Arsenal, Naval, Aérien, Terrestre et Autres.

Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal

    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Le bois en Arsenal.

    Chapitre I - Le poirier

    La coupe du poirier se fait de novembre à février lorsque la sève est en terre et aux périodes de lune descendante.

    Exemple des périodes de coupe pour cette année 2015/2016 :

    - du 04 au 11 novembre 2015.

    - du 04 au 11 décembre 2015.

    - du 03 au 10 janvier 2016.

    MISE EN GARDE :

    Pour celles et ceux qui souhaiteraient se lancer dans "l'aventure" d'abattre eux même leurs essences de bois :
    Avant d'abattre un arbre, renseignez-vous auprès du professionnel qui va vous le débiter en plateaux
    afin de connaitre les dimensions minimales que son banc de sciage accepte.
    Exemple pour la scierie sur laquelle je vais ramener ces billes, leurs bancs  n'acceptent pas les longueurs inférieures
    à 2 mètres ... il faut donc bien observer les arbres avant de les abattre et surtout bien mesurer les coupes
    possibles pour être dans les clous !
    Ce serait ballot de ramener une bille en scierie pour s'entendre dire qu'elle ne peut pas être débitée car pas assez longue.

    Attention également au levage des grumes et au transport jusqu'à la scierie.
    Il faut savoir qu'un tronc de poirier de 2500 mm x 800 mm de diamètre,
    lorsqu'il vient juste d'être élagué et mis hors sol, pèse entre 800 kilos et 1 tonne.

    Pour vous permettre d'atteindre directement la zone souhaitée dans ce sujet,
    cliquez sur les liens interactifs de la nomenclature ci-dessous :


    - Abattage de 2 arbres de 7 mètres.
    - Enlèvement et débitage des branches en plateaux.
    - Enlèvement et débitage des 2 grumes en plateaux.

    - Écorçage des plateaux.

    - Abattage d'un arbre de 11 mètres.
    - La déception face à un arbre creux.
    - Transport et débitage en plateaux d'une grosse branche.


    Récupération de 12 plateaux de poirier.
    - Traitement et stockage.


    - Schémas de débitage des grumes.

    - Quelques essences de bois et précisions proposées par "crabe".

    - Précisions importantes sur les aiguilles de calage/séchage par "Polchen".

    - Question/réponse sur les essences de fruitiers par "Fred" & "crabe".

    - Liens concernant le séchage proposés par "Polchen".

    Excellente visite.


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 19:55, édité 9 fois
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Abattage de 2 arbres de 7 mètres.

    Après quelques déboires du à la météo nous parvenons enfin à caler un rendez-vous
    pour la mise hors pieds des premières essences de bois.

    Comme déjà précisé dans le message précédent, ce weekend du 09 janvier 2015 est une période
    propice pour l'abattage des différentes essences destinées à la construction d'Arsenal et autres.
    Nous sommes en effet en pleine période de lune descendante.

    Cette saison 2016 commencera donc par la mise hors sol de deux très beaux poiriers d'environ 80 ans d'age.  

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00110

    Le premier des poiriers de la saison qui se couchera est un fruitier d'environ 7 mètres de hauteur
    pour un diamètre de tronc à la base de 730 mm.
    L'optimisation de la coupe se fera en trois sections de 2200 mm pour un poids à l'enlèvement d'environ 1100 kilos,
    donc 800 kilos pour la pièce maîtresse constituée par le tronc.
    La zone d'abattage étant nette d'obstacle alentours, il nous faudra simplement faire attention à nos têtes !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00210

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00310

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00410

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00510

    Un premier élagage des branches basses est réalisé.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00610

    Après une petite heure de travail dû en grande partie au débitage immédiat des branches, stockage et nettoyage de la zone,
    l'arbre se couche aidé par l'enfoncement du coin dans la taille à sa base.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00710

    La tranche nous permet maintenant d'apprécier la très belle qualité de cette essence de poirier.
    Sa teinte immédiatement après mise hors sol est assez claire avec quelques reflets mordorés/tabac au centre.
    L'aubier et l'écorce ont une épaisseur régulière de 20 mm sur toutes les coupes.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00810

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B00910

    Deux heures de travail seront nécessaires pour terminer le nettoyage des sections de scierie,
    le débitage des branches, leur stockage et le nettoyage de la zone.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01110

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01210

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01410

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01510

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01710

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01810

    Trois heures après la mise hors sol de ce poirier, on peut apprécier un premier changement de teinte
    avec de très beaux reflets mordorés, présage de futurs superbes plateaux.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01010

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01310

    Nous nous dirigeons maintenant vers le second poirier.
    Cet arbre est d'une hauteur identique au précédent fruitier abattu, soit environ 7 mètres,
    son diamètre de base est de 620 mm, son poids estimé à l'enlèvement est d'environ 1000 kilos en trois sections de 2500 mm.  
    La zone d'abattage comporte un trou d'eau à proximité directe de l'arbre, mais reste libre de tout autre obstacle.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01910

    Protocole identique avec l'élagage des branches basses ...

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02010

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02110

    L'arbre se couchera trente minutes de travail plus tard en évitant bien sur le trou d'eau !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02210

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02310

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02410

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02510

    La forme de son tronc est d'aspect triangulaire, avec une épaisseur d'écorce/aubier de 20 mm.
    Sa teinte chaleureuse est un ton plus sombre que le premier poirier abattu,
    la densité et l'aspect des fibres laisse présager également de très beaux plateaux.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02610

    Le tronc est débarrassé des branchages inutiles.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02710

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02810

    Cet arbre ne nous concédera qu'un tronc exploitable de 2,70 mètres de longueur,
    les branches s'avérant trop tortueuses et d'un diamètre trop faible.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B02910

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03010

    La zone est bien évidemment laissée propre avec l'empilage des menus branchages.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03110

    Le reste non utilisable pour le modélisme est immédiatement débité et proprement empilé.  

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03210

    Une journée bien remplie s'achève avec la satisfaction de ne pas s'être donné tout ce travail en vain.
    De très beaux plateaux seront délignés de ces deux grumes de poirier.

    Abattage de 2 arbres de 7 mètres - Enlèvement et débitage des branches en plateaux.

    Après une tentative infructueuse d'enlèvement des deux premières billes de poirier de la saison,
    leurs poids respectifs étant trop élevés pour ne serait ce que les soulever un peu de terre,
    je ne rentre par bredouille pour autant et décide de charger trois grosses branches
    que nous avions convenu de conserver.

    Petit rappel en photo, il s'agit de ces trois branches là :

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B01810

    Les pièces ont été déposées en scierie et débitées en plateaux de 42 mm d'épaisseur.
    Retour à la maison, rinçage méticuleux des plateaux au jet d'eau.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04010

    Les trois branches fournissent 9 plateaux de 2600 mm x 350 mm x 42 mm d'épaisseur,
    soit environ 1/2 mètre cube.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04110

    La totalité des plateaux ne pourra bien sur pas être exploitée,
    mais je pense cependant pouvoir en optimiser un bon 75 %.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04210

    Les plateaux ont une très belle teinte et une texture qui laisse présager
    une essence de remarquable qualité dans la bille de poirier restée sur place.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04310

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04410

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04510

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04710

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04810

    Les plateaux sont provisoirement stockés dans la remorque pour un simple égouttage.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B04910

    Des cales en polystyrène sont disposées entre les plateaux pour faciliter l'égouttage.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05010

    Abattage de 2 arbres de 7 mètres - Enlèvement et débitage des 2 grumes en plateaux.

    Chargement au palan et transport de la deuxième grume à destination de la scierie.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09910

    Arrivée à la scierie ...

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B10010

    Elle rejoint la première ...

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B10110

    Ces deux pièces de poirier seront débitées sur quart en plateaux de 65 millimètres d'épaisseur.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B10210


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 19:06, édité 12 fois
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Abattage de 2 arbres de 7 mètres - Écorçage des plateaux.

    La zone de travail :
    On en profite pour se mettre au vert quand il ne pleut pas !
    Deux tréteaux de maçon donc les parties supérieures amovibles ont été déposées
    afin d'autoriser une position de travail "à hauteur d'homme" pour se prémunir du mal de dos !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05110

    J'ai déjà testé un tas d'outils pour écorcer les plateaux, et j'en reviens toujours à mes favoris,
    très basiques qui sont : 1 marteau arrache clous, 1 langue de chat de vitrier rigide,
    1 grattoir à placo et une balayette ... ni plus ni moins !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05210

    Pour la bonne compréhension et très schématiquement, les trois principales parties d'un arbre sont :

    - Le Duramen ou bois parfait, le centre du tronc. Cette partie est celle que nous utiliserons pour nos maquettes.

    - L'aubier ou aubour, c'est la partie entre l'écorce et le duramen.
    Elle est généralement tendre et blanchâtre. Cette partie est la zone de croissance la plus récente, elle contient des cellules vivantes.

    - L'écorce partie la plus externe de l'arbre qui contribue à sa protection.
    Ces trois principales zones sont très facilement repérables car de teinte et de texture fort différentes.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05310

    L'écorce est, sur le poirier, très tendre, très grossière et assez caractéristique.
    On peut en arracher très facilement d'important morceaux juste avec les mains.
    C'est également un biotope très favorable à la prolifération de toutes sortes d'insectes nuisibles à notre bois d'Arsenal.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05410

    Passons maintenant à l'écorçage des plateaux de poirier,
    étape nécessaire et quasiment incontournable, vous l'aurez compris !

    A l'aide du marteau arrache clous, selon l'angle indiqué sur la photo,
    et toujours dans le sens de la fibre de l'arbre, peler l'écorce.
    Bien entendu, on ne frappe pas l'écorce avec le marteau, on le fait glisser le long de la tranche du plateau,
    un peu à la façon d'un rabot.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05510

    Cette étape se réalise très très vite, ce plateau a été écorcé en 10 minutes.
    Certains laisseront les plateaux dans cet état, simplement écorcé en conservant l'aubier.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05610

    L'aubier ne pouvant pas être utilisé et étant très mou juste après la mise hors sol de l'arbre,
    il est donc facilement pénétrable par quelques vilaines larves.
    je préfère en ce qui me concerne l'éliminer immédiatement.
    Le gros avantage de ce procédé avec l'essence de poirier, est que son aubier, sur un arbre récemment mis hors sol,
    se pèle un peu à la manière d'une peau d'orange et est donc très facile à éliminer, contrairement à un aubier qui aura
    séché avec le duramen et que nous devrons alors débiter.
    Sur ce cliché, après écorçage, on discerne parfaitement bien les deux zones constituées par le duramen et l'aubier.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05710

    Pelage de l'aubier, toujours avec le même outil, sans frapper et dans le sens de la fibre.
    Je préfère de loin le travail au marteau arrache clou à celui d'un outil tranchant.
    Le marteau est très peu agressif et ne détériore pas le duramen, même sans trop de précaution.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05810

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B05910

    Comme précisé plus haut, j'élimine également l'aubier sur cette étape d'écorçage.
    On accélère donc le mouvement et personnellement, je pèle les deux couches en même temps : aubier et écorce.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06010

    Cette étape se réalise vraiment très facilement avec du poirier récemment coupé, vous remarquerez ici,
    que même les zones un peu "biscornues" se nettoient parfaitement bien.
    L'aubier n'est pas lié au duramen et il suffit de passer entre les deux couches
    pour éplucher très facilement les tranches des plateaux.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06310

    Ces zones ne présentent aucun intérêt, normalement je les coupe, c'est juste pour vous montrer
    le caractère "facile" de cette opération ... sur un poirier récemment coupé.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06410

    Lorsque l'écorçage est terminé, contrôle et grattage des zones à risque.
    Il faut éliminer toute la partie tendre et "pourrie" afin de ne pas prendre le risque de créer un nid à bestioles.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06110

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06210

    Et voilà pour l'écorçage.
    Il aura fallu 30 minutes de travail sans grosse contrainte pour nettoyer ce plateau.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06510


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 18:54, édité 5 fois
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Abattage d'un arbre de 11 mètres.

    Voici donc notre abattage du jour, un poirier d'environ 11 mètres de hauteur d'approximativement 80 ans.
    L'arbre semble sain mais ne porte plus aucun fruit depuis bien longtemps.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03310

    La coupe débute par l'entaille angulée qui donnera la direction de chute.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03410

    Ce fruitier s'est couché après une quinzaine de minutes de travail.
    Comme pressenti il atteint les 11 mètres de hauteur !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03510

    Moment de vérité et de grande déception, l'arbre qui pourtant semblait sain est creux !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03710

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B03810

    Tout le tronc ne pourra donc pas être exploité, mais une grosse branche semble cependant saine.
    Celle-ci nous offre 3300 mm de longueur exploitable sur un diamètre de 480 mm.

    Cet épisode fait malheureusement partie des aléas et des déceptions que l'on rencontre lors de la coupe des fruitiers pour l'Arsenal.

    Transport et débitage en plateaux.

    La zone d'abattage est nettoyée, le tronc inexploitable est débité et évacué.  
    Une grosse branche a cependant attiré mon attention et après l'avoir élaguée proprement,
    nous décidons de la conserver.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07910

    Dimension de cette branche : 3060 mm de longueur X 320 mm de diamètre ... quasiment rectiligne.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08010

    La coupe est saine et la fibre est belle avec une teinte très claire.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08110

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08210

    A la basse de la coupe, côté tronc, un très léger trait au cœur, qui ne devrait être éliminé lors du délignage.
    La section de base est de forme légèrement rectangulaire avec une cote de 320 mm sur sa partie la plus étroite.
    Après discussion avec Jean-Claude, nous décidons de faire débiter cette branche sur dosses en plateaux de 50 mm.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08310

    Chargée et départ pour la scierie.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08410

    Retour de la branche débitée en plateaux de 50 mm.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08510

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08710

    Quelques "bizarreries", mais le bois n'est pas échauffé, ni abîmé à proximité des zones creuses.    
    C'est pas top ... top, mais je vais tout de même parvenir à déligner quelques beaux profilés.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08810

    et quelques clichés au hasard du fil de ces plateaux ...

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B08910

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09010

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09110

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09210

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09310

    Et là un cliché à proximité d'une zone de creux ... rien à signaler, le bois est exploitable,
    la fibre est fine et assez claire.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09410


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 18:44, édité 8 fois
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Récupération de plateaux de poirier.

    Cinq des neufs précédents plateaux sont maintenant écorcés.
    Je ne joins pas les photos dans l'immédiat, ça ne présente pas vraiment d'intérêt puisque
    j'ai déjà expliqué ma façon de procéder avec des outils de tout un chacun.

    Par contre, je vais profiter de ce laps de temps nécessaire à l'écorçage pour apporter quelques précisions
    sur les différences notoires qui opposent la coupe de plateaux sur dosses et celle sur quart.

    Nous allons pouvoir étudier avec cette bille de poirier que je viens tout juste de récupérer,
    les différents problèmes que nous pouvons rencontrer au cours des étapes de séchage et traitement du poirier.

    Cette bille provient d'un arbre mis hors sol en 1958.
    L'arbre avait alors 70 ans d'age et portait encore des fruits utilisés pour la distillation d'eau de vie.
    Il a été abattu par un Maître Menuisier Ébéniste ... et Compagnon, autant dire un professionnel hautement qualifié.
    La bille a été débité sur dosses en 12 plateaux de 2600 mm X 400 mm (en moyenne) x 32 mm d'épaisseur,
    et 2 plateaux de 2600 mm X 450 mm x 53 mm d'épaisseur.
    Comme vous pourrez le constater par vous même, les plateaux ont été soigneusement écorcés et l'aubier
    à également été immédiatement retiré.
    La bille a été stockée dans un endroit non humide, parfaitement bien ventilé et à l'abris d'éventuelles fortes chaleurs.
    Des tasseaux de poirier ont été utilisés pour séparer les différents plateaux entre eux, et toute la bille a été ligaturé
    à l'aide de quatre sangles en acier soudées sur place.
    La bille ainsi préparée était entreposée sur quatre traverses de chemin de fer en parfait état et au niveau (j'ai contrôlé).
    Les tasseaux de séparation, les cerclages métalliques, ainsi que les traverses étaient parfaitement alignés.
    Autant dire préparation et stockage dans les plus grandes "règles de l'art".  

    Mais place aux photos

    La bille a bien évidemment été "démontée" pour les besoins du transport.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06710

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06810

    Les deux plateaux en 53 mm d'épaisseur

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07010

    Ce poirier a donc livré 14 plateaux de 2600 mm de longueur dans des largeurs comprises entre 350 et 550 millimètres.
    On peut raisonnablement estimer la hauteur de l'arbre à environ 7 mètres.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B06910

    Mais étudions maintenant d'un peu plus près cette coupe sur dosses autant que la préparation et le stockage.

    Ce premier plateau de 53 mm d'épaisseur est issu d'une zone jouxtant le centre primaire du fruitier.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07110

    Un plateau parfaitement droit (ne vous fiez pas à l'illusion d'optique de la photo),
    de très légères et courtes fissures à la base de la coupe.
    Une teinte assez uniforme dans le clair, ce qui est bien normal pour un bois qui sèche depuis 60 ans !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07210

    Une des principales caractéristiques du poirier, et on le voit bien ici, son essence ne grise pas malgré le temps qui passe,
    contrairement au pommier ... par exemple, qui lui adopte une livrée définitivement grisâtre jusqu'au coeur.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07310

    Quelques clichés pris au hasard, nous conforterons sur la qualité de l'abattage, du débitage, de la préparation et de l'entreposage ...
    (Les petites tâches sombres sont des gouttelettes d'eau ... il commençait à pleuvoir lorsque j'ai pris ces quelques photos)

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07410

    Remarquez au passage : Pas d'écorce ... et pas d'aubier !

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07510

    Un beau bois, des fibres sympathiques, quelques sections bien droites ainsi que quelques zones pour le bois tord.
    L'épaisseur des plateaux à 32 mm n'est pas "idéale", mais ils feront tout même parfaitement l'affaire.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B07710

    Récupération de plateaux de poirier - Traitement et stockage.

    5 plateaux sont réduits en dix sections de 1250 mm de longueur.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09510

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09610

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09710

    La totalité des plateaux et demi-plateaux fait l'objet d'un très sérieux traitement au xylophène
    avant d'être emprisonnée dans une bâche afin de permettre une pénétration du traitement à cœur.
    Les plateaux ont été espacés à l'aide de tasseaux de poirier et liés ensemble à l'aide de sangles à cliquet,
    Ce bois ne sera débâché que dans une douzaine de mois et subira durant ce laps de temps
    des traitements complémentaires de xylophène à intervalle de 60 jours.

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B09810


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 19:16, édité 6 fois
    Stearghall
    Commissaire Général des Fontes
    Commissaire Général des Fontes

    Stearghall

    Schémas de débitage des grumes.

    Trouver un beau poirier à couper peut prendre plusieurs années, il faut en parler, et en parler, et encore en parler
    tout autour de soi ... et attendre parfois longtemps avant que ces petites discussions portent leurs fruits ... le bouche à oreilles !

    Voici ce qu'est la coupe sur quart ... Figure N°4 a019

    Abattage et débitage des arbres pour l'Arsenal B0000a10


    Dernière édition par Stearghall le Sam 5 Juin 2021 - 19:36, édité 3 fois
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    crabe

    Le poirier était très utilisé en ébénisterie, il permet en outre la réalisation de belles sculptures;
    Puis vint le merisier, qui n'est autre que du cerisier sauvage venant d’Europe
    pour en arriver au merisier d'Amérique, plus rouge me semble-t-il et plus disponible en grandes dimensions.

    Le top, c'est vraiment la coupe sur quartier, puis faux quartier et ma foi à défaut de grive, le merle fera l'affaire !
    Je n'ai personnellement toujours trouvé que des plateaux débités en dosses.

    Le poirier représente superbement  le chêne à nos échelles de réalisation, sans oublier son grain inimitable,
    son aisance à supporter toutes les contraintes qu'on lui fait subir sans qu'il ne rechigne trop.
    Bref, c'est LE BOIS pour nous, les boiseux !
    polchen57
    Major
    Major

    polchen57

    Pour le séchage des plateaux, ATTENTION de faire le bon choix d'essence pour les aiguilles de calage.
    Afin de ne pas tacher les planches et plateaux, celles-ci doivent être réalisées avec la même essence que le bois à faire sécher.

    Amitié Pol a20f
    fred26
    Elève Maistrancier
    Elève Maistrancier

    fred26

    Bonjour a012

    Petite question au sujet des arbres fruitiers ?????
    Que vaux le pommier, l’abricotier , le pécher ... etc. ... pour le modélisme ?
    crabe
    Ingénieur Général des Arsenaux
    Ingénieur Général des Arsenaux

    crabe

    a009
    Le pommier est comme beaucoup d'arbres fruitiers très certainement bon à travailler,
    mais perso, je ne l'utilise pas, car le peu que j'ai vu sur de belles maquettes, sa couleur est d'un gris du plus mauvais effet, à mon point de vue.
    L'abricotier a une belle couleur, et le pêcher, je ne connais pas.
    polchen57
    Major
    Major

    polchen57

    On cloue aussi des tasseaux en bout des planches
    et parfois dans les plateaux on enfonce des morceaux de fer en forme de S pour limiter les fentes de séchage.

    Le séchage du bois - Association "Les copeaux"

    ou

    Le séchage du bois - Passion bois

    A+ Pol
    Contenu sponsorisé